Portraits Consulting #5

L'année 2021, a débuté avec le rapprochement des expertises Conseil métier de Softeam et Docaposte conseil au sein d’une seule et même entité et ce afin de mieux répondre aux exigences et attentes de nos clients et partenaires.

Chaque mois nous vous proposons de découvrir le parcours de deux experts Consulting.

 

Coumba SABALY
Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis titulaire de deux Masters : le premier en Technologies de l’information, communication, innovation, réseaux et usages et le second en gestion de projets numériques avec une option intelligence économique. Avec cette double formation, j’ai ainsi un profil orienté gestion de projets, et accompagnement à l’appropriation des outils numériques.
J’ai débuté mon parcours professionnel dans le Groupe TUI en tant que Product Owner, puis j’ai intégré le Secrétariat Général de la Mairie de Paris comme AMOA et responsable déploiement sur différents projets, et enfin j’ai occupé des fonctions de responsable fonctionnel et PO au sein du Groupe La Poste.
En 2015, j’ai rejoint Docaposte Conseil en tant que consultante digitale.

​​​​​Concrètement, en quoi consiste votre mission client actuelle ?
Je travaille principalement en régie chez les clients en tant que Chef de Projet ou Product Owner sur des projets agiles de développement SI, web ou d’applications mobiles. J’interviens sur les spécifications des interfaces utilisateurs et sur le design des API. Ce métier est réellement multifonctions. Je suis amenée à gérer quotidiennement le backlog produit, à animer des ateliers pour recueillir, formaliser et prioriser le besoin en fonction de la valeur métier.
J’apporte mon expertise sur la définition des parcours UX en étroite collaboration avec les utilisateurs cibles. Ces derniers participent aux ateliers de tests que j’anime. J’organise également les recettes applicatives internes ou en lien avec les équipes du client.
Je mets en place l’organisation des projets en préconisant et déployant les outils et la documentation nécessaire au partage des informations et à l’appropriation des plateformes par les futurs utilisateurs. Dans ce cadre, je pilote la communication du projet et les formations des utilisateurs et des services supports.

Si je vous dis «Transformation», vous me répondez... ?
Ce terme m’évoque la conduite du changement ou l’innovation. La transformation permet des nouveaux usages, et nécessite l’implication des individus autant que la volonté stratégique des organisations.

 

Wissam BOURAGEL
Pouvez-vous vous présenter ?​​​​​​​
A l’issue de mon master en management de l’innovation j’ai débuté ma carrière en conseil sur les ERP spécialisés en gouvernance des directions des systèmes d’information. Ma passion et ma curiosité pour le monde financier m’ont poussé à approfondir mes connaissances dans ce domaine à travers plusieurs formations.
J’accompagne aujourd'hui les banques sur des projets de transformation liés principalement à des changements réglementaires sur le contrôle des risques opérationnel, certification clients, règlement livraison des titres et référentiels marchés.

Concrètement, en quoi consiste votre métier chez Consulting ?
Ma mission actuelle consiste à accompagner en tant que chef de projet métier un acteur leader du marché financier sur le suivi des projets référentiels market data structurés autour de 3 axes :
1. Projets qui contribuent à maintenir la stabilité du système financier telle que la réglementation sur les dépositaires centraux de titres et le projet Benchmark qui encadre la fourniture et l'utilisation des indices de référence au sein de l'Union européenne.
2. Projets d’innovation liés à la robotisation des processus métier
3. Projets en relation avec le règlement livraison des titres sur la technologie blockchain.

Si je vous dis « Transformation », vous me répondez... ?
La transformation c’est plusieurs termes : fintech, compliance, blockchain, bouleversement, risque, sécurité et réactivité. Les évolutions digitales et l’arrivée de nouveaux acteurs exigent d’un côté la mise en œuvre de la part de l’Etat de nouvelles réglementations et d’autre part la recherche continue d’efficacité de la part des différents acteurs financiers afin d’adapter leurs structures (processus, métiers, systèmes d’information, etc.) à la réalité du marché et de se concentrer sur les activités à forte valeur ajoutée tout en répondant aux exigences accrues en matière de réduction des risques.